Groupe de travail MEN-SeUnsa

Publié le par marie

Un communiqué daté d'hier est disponible sur le site de Se-Unsa :

Mesures transitoires, recul du ministère
Article publié le mercredi 13 mai 2009.

Lors du groupe de travail qui s’est tenu le 13 mai, le ministère a précisé les conditions dans lesquelles seraient appliquées les mesures transitoires d’inscription au concours et de stagiarisation à son issue.

Ainsi, à titre dérogatoire, pourront se présenter aux concours externes 2010 :

- les candidats présents aux épreuves d’admissibilité des concours externes 2009, selon les mêmes conditions de titre (licence au minimum)
- les candidats qui n’ont pu se présenter aux concours externes 2009, faute de places offertes, car la section ou l’option qui les intéressaient n’étaient pas ouvertes sur la session 2009 (ex : langues rares…)
- les candidats titulaires d’un M1
- les candidats inscrits en M1. 

Dans tous les cas, les lauréats des concours seront nommés fonctionnaires stagiaires dès la rentrée de septembre 2010. Les candidats inscrits en M1, devront quant à eux justifier de l’obtention de leur M1 pour valider leur admission au concours.

Pour le SE-Unsa, ces annonces constituent une avancée importante, notamment pour les candidats titulaires d’un M1. En effet, dans sa proposition initiale, le ministère envisageait de ne pas les stagiariser immédiatement et de leur garder le bénéfice du concours le temps qu’ils obtiennent leur M2, allongeant d’autant la durée de leurs études.

Quel contenu pour l’année de stage ?

Pour le moment, nous ne savons pas encore quel sera le contenu de cette année de stage. Il existe deux options : maintien de l’année de stage telle que nous la connaissons actuellement ou mise en place de la nouvelle version (2/3 sur le terrain et 1/3 de formation). Cela doit faire l’objet de discussions dans les prochains groupes de travail. Pour le SE-UNSA, dans un souci de cohérence, le contenu doit être celui que l’on connait actuellement puisque les lauréats auront préparé et passé des concours qui n’auront pas encore été modifiés…


Adresse du site Se-Unsa

Si tout ça est confirmé par un décret (attention, c'est pas encore gagné !), ce serait pas mal pour tous les candidats de cette année, et les étudiants actuellement en L3.

A part ça, j'ai appris un nouveau mot : "stagiariser" !

Publié dans La réforme du CRPE

Commenter cet article

LAUTREDOU Jean-Yves 24/02/2010 10:27


En ce qui concerne la dispense de diplôme pour les pères et mères de 3 enfants et plus, rien n'apparait dans le texte de la nouvelle réforme. Etant de formation juridique et voulant passer le CRPE,
je me suis un peu intéressé à ce point particulier:
La dispense de diplôme en question résulte d'une loi du 26/07/2005, article 4 (loi n° 2005-843). Cette loi oblige à une dispense de diplôme pour tout concours administratif en faveur des pères et
mères de 3 enfants et plus.
Or, un arrêté doit normalement se conformer aux lois en vigueur. En d'autres termes, l'arrêté est un texte qui émane du pouvoir exécutif (ici d'un ministre) et qui a une valeur inférieure au texte
législatif qu'est la loi.
On peut donc conclure que si les pères et mères de trois enfants étaient écartés du concours pour manque de diplôme, ils seraient en droit d'attaquer l'arrêté fixant la réforme du concours, devant
le tribunal administratif.
Je pense que la dérogation de diplôme en question est donc implicite et qu'elle risque d'être toujours en vigueur, cela même si elle n'est pas explicitement notée dans le texte de la réforme.
Bon, voilà pour ce petit raisonnement juridique qui, j'espère, est bon.


marie 24/02/2010 20:02


N'étant pas juriste, je vous fais confiance. (surtout que cela confirme ce que je pensais)